Elles font de la recherche

DOMAINE DE LA CONNAISSANCE

PAYS/VILLE: L'Espagne / Plusieurs

DURATION: 2014 en avant

En cours

La connaissance est aujourd’hui la base sur laquelle se construisent le développement et le progrès. La recherche scientifique et technique doit donc occuper une place fondamentale dans l’engrenage social, économique et productif de nos sociétés.

Pour relever le défi de l’exploitation juste et respectueuse de son importante richesse et du partage équilibré des revenus entre tous ses citoyens auquel se voit confrontée l’Afrique, il faut compter avec la science, la recherche et l’innovation. Les femmes doivent et veulent participer à ce processus.

Ainsi, la Fondation Mujeres por África, fidèle à sa mission de contribuer au développement du continent à travers ses femmes, a lancé en 2014 le programme Elles font de la Recherche qui vise à favoriser leur accès à la science et à la technologie, en les soutenant dans leurs carrières de chercheuses, en rendant visibles leurs contributions et en promouvant leur leadership au sein de la communauté scientifique internationale.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, nous comptons avec la collaboration des meilleurs centres de recherche ─ pour la plupart labellisés Centre Severo Ochoa ─ dont le prestige reconnu au niveau national et international garantit l’excellence de la recherche scientifique dans différents domaines. Il s’agit du Centre National de la Recherche Oncologique (CNIO), de l’Institut des Sciences Photoniques (ICFO), du Centre National de Biotechnologie (CNB), de l’Institut de Santé Carlos III (ISCIII), de l’Institut des Sciences Mathématiques (ICMAT), du Centre pour la Régulation Génomique (CRG), le Centre de Recherches Agri-génomiques (CRAG), de l’Institut des Neurosciences (IN), de l’Institut de Recherches Vall d’Hebrón (VHIR), de Deusto Tech, de Biocruces (BC), du Kronikgune Research Center (KRC), de la Barcelona Graduate School of Economics (BGSE), du Donostia International Physics Center (DIPC), du Centre de Physique des Matériaux (CFM), du Centre de Recherches Príncipe Felipe, de l’Institut pour l’Agriculture Durable (IAS), du Campus d’excellence international agroalimentaire (ceiA3) et du Centre de Technologie Repsol. Aux côtés de cette dernière entreprise, la société CLH sponsorise aussi ce projet. Signalons aussi la collaboration d’institutions telles que les Députations de Bizkaia et de Gipuzkoa.

Après le succès remporté par la première édition du programme, nous en sommes déjà à la cinquième édition, à laquelle participent 17 centres. Au total, 56 chercheuses africaines ont été bénéficiaires jusqu’à présent. Les aires de travail prioritaire de ce projet sont la santé, l’énergie, l’eau et le changement climatique ainsi que l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Outre l’arrivée de chercheuses africaines dans des centres espagnols, le projet Elles font de la recherche encourage la création de réseaux de femmes scientifiques africaines, favorise la coopération entre réseaux espagnols et européens et soutient la création de projets en commun de volontariat et de coopération scientifique régionale et internationale entre le monde académique, les centres de recherche et l’industrie.

Amis de la Fondation