Elles font de la recherche

DOMAINE DE LA CONNAISSANCE

PAYS/VILLE: L'Espagne / Plusieurs

DURATION: 2014 en avant

En cours

Le savoir est aujourd’hui le fondement sur lequel reposent le développement et le progrès. La recherche scientifique et technologique doit donc occuper une place fondamentale dans le tissu social, économique et productif de nos sociétés.

Pour relever le défi que représentent l’exploitation équitable et respectueuse des richesses extrêmement importantes de l’Afrique et la répartition équilibrée de ses revenus entre tous ses citoyens, il est nécessaire de s’appuyer sur la science, la recherche et l’innovation. Et les femmes doivent et veulent être sur cette voie.

C’est pourquoi la Fondation Mujeres por África, fidèle à sa mission de contribuer au développement du continent à travers ses femmes, a lancé en 2014 le programme Science by Women, visant à favoriser leur accès à la science et à la technologie, à les soutenir dans leur carrière de chercheuses, à rendre leurs réalisations visibles et à promouvoir leur leadership dans la communauté scientifique internationale.

Après le succès de la première édition du programme, nous en sommes à sa septième édition, avec un réseau de 25 centres de recherche qui l’ont rejoint depuis sa création. Au total, plus de 100 chercheuses africaines sont bénéficiaires à ce jour. Les domaines de travail prioritaires du projet sont la santé, l’énergie, l’eau et le changement climatique, ainsi que l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Pour ce faire, nous disposons de la collaboration des meilleurs centres de recherche, la plupart dotés du label Severo Ochoa, dont le prestige national et international unanimement reconnu garantit l’excellence de la recherche scientifique dans différents domaines. Il s’agit du Centre National Espagnol de Recherche sur le Cancer (CNIO), de l’Institut des Sciences Photoniques (ICFO), du Centre National de Biotechnologie (CNB), de l’Institut de Santé Carlos III (ISCIII), de l’Institut des Sciences Mathématiques (ICMAT), du Centre de Régulation Génomique (CRG), le Centre de Recherche en Génomique Agricole (CRAG), l’Institut des Neurosciences (IN), l’Institut de recherche de Vall d’Hebron (VHIR), DeustoTech, Biocruces (BC), le Centre de Recherche de Kronikgune (KRC), l’École Supérieure d’Economie de Barcelone (BGSE), le Centre International de Physique de Donostia (DIPC), le Centro de Física de Materiales (CFM), l’Instituto de Astrofísica de Canarias (IAC), la Plataforma Oceanográfica de Canarias (PLOCAN), l’Instituto Universitario de Investigación Biomédica y Sanitaria (IUIBS), POLYMAT, Centre Basque de Mathématiques Appliquées (BCAM), Centre Technologique Repsol, Institut d’Agriculture Durable (IAS), Biodonostia HRI, Université de Valence-INCLIVA, Centre de Recherche Prince Felipe (CIPF) et Institut des Sciences et Technologies de l’Environnement (ICTA-UAB).

Le projet est financé par des organismes publics tels que les conseils provinciaux de Bizkaia et de Gipuzkoa et le gouvernement des îles Canaries, ainsi que par des entreprises privées telles que ENDESA, Exolum, la Fondation Abertis et la Fondation d’État pour la santé, l’enfance et le bien-être social (FCSAI).

Dans le cadre du projet, Science by Women promeut également la formation de réseaux de femmes scientifiques africaines, comme la récente création du réseau N.O.W. is Africa, qui relie des femmes scientifiques de toutes éditions, encourage la coopération entre les réseaux espagnols et européens et favorise la création de projets communs de coopération scientifique régionale, nationale et internationale entre le monde universitaire, les centres de recherche et l’industrie.

 

Amis de la Fondation