Purity Kathamby. Kenya


06/05/2020

Purity Kathamby est titulaire d’une licence en finance de l’université de Nairobi et est également une ancienne élève du programme Learn Africa, dans le cadre duquel elle a étudié une maîtrise en Économie à l’Université de Grenade.

 Le gouvernement de Kenya a encouragé les fabricants locaux à faire preuve d’innovation

Purity-Kathambi-KeniaEn effet, le monde est un petit village et a été paralysé par cette pandémie. Comme de nombreuses régions du monde qui ont été touchées, le Kenya, un pays d’Afrique de l’Est n’a pas été épargné non plus. Depuis que le premier cas a été signalé au Kenya, le gouvernement a rapidement pris des mesures pour arrêter la propagation du Covid 19, comme la fermeture de tous les établissements d’enseignement et de culte, l’interdiction de toute forme de rassemblement social et la fermeture des lieux de divertissement dans le pays. Le gouvernement a continué à surveiller la situation, de nouveaux cas étant signalés chaque jour lors du rapport quotidien du ministre de la santé et/ou du président.

Dans cette optique, le gouvernement a encouragé les fabricants locaux à faire preuve d’innovation et à trouver une solution par la production locale des EPI  (Équipement de Protection Individuelle) requis. Le secteur privé, y compris les universités, a déjà mis au point des ventilateurs Protype et la production de divers EPI est également en cours ici au Kenya.

Le secteur privé, y compris les universités, a déjà mis au point des appareils respiratoires Protype et la production de divers EPI se fait également ici au Kenya. Nous avons également vu des inventions de notre institut de recherche médicale (KEMRI) qui a mis au point un kit de test rapide qui sera utilisé pour les tests de masse au Kenya.

Le nombre de cas augmentant chaque jour, le gouvernement a ensuite introduit d’autres mesures, notamment l’interdiction de tous les vols internationaux à l’entrée et à la sortie du pays, une quarantaine obligatoire pour les personnes arrivant au Kenya (installations gouvernementales/installations privées), l’instauration d’un couvre-feu (de 19 heures à 5 heures du matin) et la restriction des déplacements à l’extérieur des grandes villes et des agglomérations pendant une période de 21 jours. Restrictions des produits et services non essentiels pour limiter la foule et observation obligatoire de la distance sociale, utilisation de masques en public et lavage des mains.

Jusqu’à présent, le Kenya a signalé les cas suivants ;

17992

Testés

363

Confirmés

14

Morts

114

Guéris

Nous ne pouvons qu’espérer que la situation se normalisera et reprendra une vie normale, car chacun est encouragé à rester chez lui pour éviter une nouvelle propagation de la maladie.

Amis de la Fondation