Les sages de Kakuma

DOMAINE DE LA CONNAISSANCE

PAYS/VILLE: Kenya et l'Espagne / Kakuma / Madrid

DURATION: 2019 - 2020

En cours

La Fondation Mujeres por África et la Fondation universitaire Camilo José Cela ont uni leurs forces pour coopérer à la formation d’enseignantes réfugiées africaines. Ces femmes, qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, pourront renforcer leur formation pédagogique grâce à un programme de bourses promu par les deux institutions et avec le soutien du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en Espagne et au Kenya.

Plus de 162 000 personnes de huit nationalités différentes vivent à Kakuma, dont des Sud-Soudanais, des Somaliens, des Congolais et des Rwandais. Parmi eux, on compte environ 14 000 mineurs seuls ou avec des proches, mais sans parents. Les réfugiés qui vivent dans le complexe disposent d’hôpitaux et de 21 écoles primaires et 5 secondaires avec des taux de réussite de 96%, les plus élevés du comté kenyan. Le défi actuel à Kakuma est d’augmenter le taux d’inscription dans l’enseignement secondaire, qui n’est actuellement que de 2 %. La formation des enseignantes sélectionnées permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement dispensé aux enfants réfugiés et d’ouvrir des perspectives aux boursières.

L’accord entre les deux fondations permettra à trois formatrices réfugiées de bénéficier de trois bourses complètes pour développer leurs compétences pédagogiques et acquérir une formation en matière d’innovation éducative grâce à un programme de formation formelle ad hoc de trois mois.

L’itinéraire du programme prévoit une formation théorique et pratique commune pour les candidates qui travailleront comme enseignantes du primaire et/ou du secondaire dans les écoles des camps de réfugiés. En plus de la formation académique dispensée par l’UCJC, les personnes sélectionnées pourront appliquer leurs nouvelles compétences dans les salles de classe de l’école SEK El Castillo afin de compléter leur développement professionnel en matière de pédagogie et d’éducation, guidées par des mentors de l’UCJC et de l’école.

Outre la formation académique et professionnelle, les candidates bénéficieront de programmes de soutien et d’intégration, d’une aide financière pour le voyage, le logement et les repas pendant leur séjour en Espagne, ainsi que d’un plan de suivi et d’évaluation psychosociale et émotionnelle, étant donné la nature de leur statut de réfugiées.

Devenez notre amie