Les femmes de Nador seront les premières ramendeuses du Maroc


Madrid, 29 juin 2021. Au Maroc, il n’y avait pas de ramendeuses, les femmes qui réparent les filets de pêche, et encore moins d’association pour les réunir. Et pourtant, elles sont très demandées. Grâce au projet Conectando mares (« Connecter les mers », en français), que nous avons mené à bien avec la visite du navire-école Intermares à Nador, nous avons commencé à travailler avec elles, et nous avons continué avec des initiatives jusqu’à ce que, une fois la coopérative constituée, elles aient récemment commencé un nouveau cours de formation pour l’emploi, avec un travail dans les ports de la province de Nador.

Cette formation, dont bénéficieront dix femmes, durera huit semaines et a pour objectif de professionnaliser les techniques du métier par la connaissance des différents types de nœuds et de filets et de leur réparation.

Cette nouvelle étape dans notre travail avec les ramendeuses est réalisée en collaboration avec le Département de la pêche maritime du Ministère de l’agriculture du Maroc, la Chambre de la pêche maritime de la Méditerranée et la Délégation de la pêche maritime de Nador.

Amis de la Fondation