Le projet Unidas y Poderosas se termine à Nador


Nador, 30 mars 2021. Notre siège africain à Nador vient de conclure le projet Unidas y Poderosas, qui, pendant deux ans, a travaillé avec plus de 50 femmes de la région orientale du Maroc pour contribuer à leur émancipation et promouvoir l’intégration sociale dans cette région du Maroc.

À cette fin, ce projet a permis de œuvrer avec de petites coopératives, notamment au sein de la population rurale, qui se sont vues offrir une formation à l’entrepreneuriat, à la gestion et au leadership dans le secteur coopératif, dans le but de promouvoir l’efficacité de leur gestion et leur capacité productive.

La tradition coopérative est profondément ancrée dans cette région, où l’on compte actuellement plus de mille coopératives, regroupées en six secteurs d’activité. Ce projet se concentre sur trois de ces secteurs, les plus importants puisqu’ils représentent 77% du total : l’agriculture et la pêche maritime, l’artisanat et la cuisine.

Le projet s’est articulé autour de trois axes :

  • Programme de formation de formatrices ;
  • Programme de formation des femmes à l’entrepreneuriat et au développement d’organisations coopératives ;
  • Mise en œuvre de projets d’entrepreneuriat et/ou de consolidation d’organisations coopératives.

Les bénéficiaires du projet sont 54 femmes issues de 24 coopératives, dont 4 sont des professionnelles qui sont devenues formatrices et coachs et les 50 autres ont participé au programme de formation.

En outre, quatre de ces coopératives ont reçu un soutien financier pour poursuivre un projet ou en lancer un nouveau après avoir participé à une bonne compétition. Il s’agit de la coopérative Babas, dans le secteur agricole, dédiée à l’élevage de vaches ; la coopérative Anas Nador, dans le secteur de l’artisanat ; de la coopérative El Ouriachi, dans le secteur de la cuisine et de la pâtisserie ; et de la coopérative Nadornissalgue Aquamed, créée dans le cadre du projet, dans le secteur de la pêche maritime, pour lancer son activité de plantation et de transformation des algues. C’est également grâce au soutien reçu dans Unidas y Poderosas qu’a été créée la coopérative Ramendage femme, qui regroupe des ramendeuses, la première créée au Maroc dans ce domaine.

Ce projet, financé par des fonds européens délégués à l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et au British Council, est mené en collaboration avec plusieurs partenaires locaux : OFPPT – L’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail, CECODEL – Centre d’Études Coopératives pour le Développement Local et IYF – International Youth Foundation – Maroc.

 

Amis de la Fondation