Le Président du Gouvernement visite notre futur espace à l’Institut Cervantes à Dakar


Madrid, 9 avril 2021. Pedro Sánchez, président du gouvernement, accompagné de Cristina Gallach, secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, à l’Amérique Latine et aux Caraïbes, et de l’ambassadrice d’Espagne au Sénégal, Olga Cabarga, a visité cet après-midi à Dakar ce qui sera le premier Institut Cervantes en Afrique subsaharienne, où la Fundación Mujeres por África disposera d’un espace pour mener à bien ses propres programmes liés à l’espagnol.

En décembre dernier, Mujeres por África et l’Institut Cervantes, représenté respectivement par María Teresa Fernández de la Vega et Luis García Montero, ont signé un accord de collaboration pour la mise à disposition de cet espace.

Parmi les lignes de travail que Mujeres por África mettra en œuvre dans cet espace figure le programme « Ellas lideran el español », dans le cadre duquel des conférences seront données par des femmes hispanophones, notamment afro-américaines, qui sont une référence dans différents domaines de la société. L’objectif est de renforcer les liens entre ces femmes, ainsi que dans leur collaboration sud-sud.

La création d’une école de traducteurs et d’interprètes sera également encouragée, une initiative de plus en plus demandée avec la présence croissante d’entreprises et d’institutions espagnoles sur le continent.

Une autre des propositions est de créer une bibliothèque virtuelle d’hispanisme et de littérature espagnole écrite par des femmes, une ressource didactique et formative à la disposition des départements d’espagnol des universités, des étudiants et de tous ceux qui s’intéressent à cette langue.

En outre, la Fundación donnera la priorité aux études espagnoles dans le cadre de son programme Learn Africa de bourses d’études de troisième cycle destinées aux étudiants africains.

En 2014, Women for Africa a organisé à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la première rencontre des hispanistes africains Africa con Ñ, la première à se tenir sur le continent.

Il convient également de noter que la création de l’Aula Cervantes à Dakar, qui cédera désormais la place à l’Institut en tant que seule représentation de Cervantes en Afrique subsaharienne, est le résultat d’une des Rencontres de Femmes Espagnoles et Africaines pour un Monde Meilleur promues par María Teresa Fernández de la Vega lorsqu’elle était Vice-présidente.

Amis de la Fondation