Lancement de la sixième édition virtuelle du Forum de Yale sur la pandémie


Madrid, le 29 juin 2020. La sixième édition du Forum sur le leadership stratégique, organisée par « Femmes pour l’Afrique » en collaboration avec l’université de Yale et avec le soutien de Banco Santander via les universités de Santander, a débuté aujourd’hui.

Cette sixième édition se déroulera entièrement en ligne, avec huit sessions qui seront organisées chaque mois par la faculté de Yale et quatre autres conférences proposées par des dirigeants politiques africains ayant participé aux éditions précédentes du Forum.

La séance d’inauguration, qui s’est tenue aujourd’hui, a été introduite par notre présidente, María Teresa Fernández de la Vega, et la directrice du Forum, Emma Sky. Elles ont été suivies par les professeures de Yale, Marcela Nunez-Smith, experte en épidémiologie, santé publique et gestion, qui a tenu une discussion sur le thème de « La santé dans toutes les politiques » et Rohini Pande, économiste, sur le thème du « Covid-19 et l’exacerbation des inégalités entre les sexes sur les marchés du travail ». Tout cela sous le titre général de la session : « Femmes, pandémie et crise économique ».

Dans cette sixième édition du Forum de Yale participeront Finda Koroma de la Sierra Leone, vice-présidente de la CEDEAO, et Abla Abdel-Latif d’Égypte, directricede l’exécutif et directrice de la recherche du Centre égyptien d’études économiques ; Fatoumata Tambajang, ancienne vice-présidente du gouvernement de Madagascar et deux autres dirigeantes de ce pays, Noro Ravaozanani, présidente du Conseil national des femmes, et Marie Lydie Toto Raharimalala, ancienne ministre du travail ; Theresa Kachindamoto, militante et dirigeante locale du Malawi ; Maria Ivone Rensamo Bernardo Soares, membre du Parlement, Mozambique ; Adejoke Orelope-Adefulire, conseillère spécial de l’ODS, Nigeria ; Adrienne Diop, sénégalaise, ancienne commissaire du genre, CEDEAO ; Angellah Kariuki, ministre d’État au cabinet du président de Tanzanie, et également la militante tanzanienne des droits de l’homme Hellen Kijo-Bisimba ; Jackline Nasiwa, fondatrice et directrice nationale du Centre de « la gouvernance inclusive, la paix et la justice » et Riya William Yuyada, militante pour la paix, originaire du Sud-Soudan.

En outre, étant donné le moment critique que nous vivons actuellement et les contenus très axés sur la pandémie et ses effets, toutes les participantes des éditions précédentes sont invitées à assister aux sessions virtuelles du Forum.

Avec les leaders africains de cette édition, 57 femmes politiques de haut niveau de 30 pays africains ont déjà participé à ce programme, personnellement promu par María Teresa Fernández de la Vega, qui vise à renforcer la démocratie et l’égalité sur le continent, en se concentrant sur le développement humain et en contribuant à la bonne gouvernance, à la paix et, en bref, à la dignité et au bien-être des personnes.

Amis de la Fondation