La première édition de FUERTES conclut la phase de formation virtuelle


Madrid, 15 juillet 2021. Le nouveau projet de Femmes pour l’Afrique dans le domaine scientifique, FUERTES, a finalisé la phase de formation de sa première édition avec le séminaire de leadership pour les femmes dans le domaine de la science.

L’objectif de FUERTES (Femmes Unies Ensemble pour la Recherche, la Technologie, l’Environnement et la Science) est d’enrichir la recherche des femmes dans le domaine de l’agriculture durable et la protection de l’environnement au Sénégal par la promotion de l’entrepreneuriat, l’autonomisation des femmes et l’innovation.

Les partenaires de Femmes pour l’Afrique, chevronnés dans ce domaine, sont la Fondation OCP, l’université sénégalaise Sine Saloum El-Hâdj Ibrahima Niass (USSEIN) et l’Université Polytechnique Mohammed VI (UM6P). Les quatre institutions participent à ce programme de coopération scientifique dans lequel, pour sa première cohorte, cinq chercheuses senior et cinq étudiantes en doctorat de l’USSEIN ont été formées à l’UM6P, université dont le prestige est notoire dans ce domaine.

Le programme prévoyait une formation présentielle à l’Université Mohammed VI au Maroc  des dix scientifiques, mais, à cause de la pandémie, la première phase de la formation a été délivrée en virtuel.

Cependant il est prévu, si le coronavirus le permet, que toutes les chercheuses puissent voyager du Sénégal au Maroc pour y renforcer leurs compétences académiques et réaliser des séances pratiques sur le terrain.

Le séminaire sur le leadership pour les femmes scientifiques a clôturé la phase en ligne du programme, qui a un caractère participatif bien marqué par le biais du coaching et du mentorat. Conçu par le Centre Génomique (CRG), son principal objectif a été de livrer aux participantes des outils pour mieux gérer les défis auxquels leurs carrières sont confrontées et renforcer leur leadership en tant que femmes de science.

À cet effet, cinq séances interactives ont été organisées et animées par deux instructeurs au minimum, tous eux prestigieux docteurs dans leurs disciplines scientifiques, tels qu’Isabelle Vernos, Michela Bertero, Marie Trussart, Damjana Kastelic et Alex Nikolaou.

FUERTES se déroulera en principe en deux éditions qui formeront 20 chercheuses sénégalaises. Une fois finalisées, les résultats du projet seront analysés pour évaluer la possibilité de créer des start-ups dans le secteur agro-alimentaire local. En cas de succès, une deuxième phase sera lancée pour se focaliser sur l’innovation au sein de ces entreprises en ayant comme but la création d’emploi et la cohésion de la recherche scientifique, son application et sa commercialisation.

Amis de la Fondation