En soutien aux femmes afghanes


Face à la situation actuelle en Afghanistan suite au triomphe des talibans et au retrait des troupes internationales, la Fondation Mujeres por África s’associe au manifeste lancé par des journalistes espagnols pour soutenir les femmes afghanes, ainsi qu’à toute initiative, tant au niveau officiel qu’au niveau de la société civile, visant à défendre la liberté et les droits de ces femmes qui sont gravement menacés.

Mujeres por África incite la communauté internationale et ses responsables, comme le font tant de femmes et d’organisations du monde entier, à ne pas permettre la violation généralisée des droits de l’Homme pratiquée par les talibans, tout particulièrement envers les femmes, et à réaliser tous les efforts et actions nécessaires pour défendre la légalité internationale.

Nous partageons ci-dessous l’appel lancé par les journalistes espagnoles.

Pour vous abonner, cliquez ici”.

_________________________________________________________

«Nous, femmes du monde entier, conscientes que notre revendication d’égalité est inséparable de la liberté et de la dignité des personnes qui sont aujourd’hui gravement et brutalement menacées en Afghanistan, et conscientes également que les menaces visant les Afghanes du simple fait d’être des femmes viennent ajouter une cruauté intolérable et supplémentaire à celles que subissent les Afghans quelle que soit leur condition, lançons un appel urgent à la communauté internationale afin qu’elle :

1.- Exige du pouvoir taliban le maintien de l’ouverture des frontières pour que toutes les personnes souhaitant abandonner l’Afghanistan afin de fuir un pouvoir fanatique imposé par la force des armes puissent le faire dans des conditions minimums de sécurité.

2.- Respecte les devoirs élémentaires de solidarité et de compassion humaine en admettant à bord des vols et des convois de rapatriement des étrangers le plus grand nombre possible d’Afghans et en particulier d’Afghanes en danger imminent, qu’ils aient été ou pas au service des Etats ou des institutions que les talibans considèrent comme leurs ennemis.

3.- Accorde une attention particulière aux femmes en situation de danger extrême, pour avoir exercé des activités professionnelles interdites par les talibans, pour être allées à l’école et à l’université, pour avoir mené leur vie indépendamment d’une morale fanatique ou pour toutes autres raisons que ce soit.

L’exigence faite au pouvoir taliban de maintenir les frontières ouvertes pour ceux qui souhaitent abandonner l’Afghanistan implique l’engagement symétrique de la part des membres de la communauté internationale, que nous réclamons aussi avec énergie, d’accueillir les réfugiés hommes et femmes d’Afghanistan, en collaborant, si nécessaire, avec les pays limitrophes afin de soulager la pression qu’un exode massif pourrait supposer pour ces derniers». 

_________________________________________________________

– Gabriela Cañas, periodista, presidenta de la Agencia Efe / journailst and president of EFE, news agency / journalist et président de l’agence de presse EFE

– Rosa Montero, periodista y escritora / journalista and writer / journaliste et écrivain

– Soledad Gallego-Díaz, periodista / journalist / journaliste

– Maruja Torres, periodista y escritora / journalistta and writer / journaliste et écrivain

Amis de la Fondation