Mabinty Mansaray. 19 ans. Sierra Leona


30/06/2020

“J’essaie d’étudier mes cours, mais il y a des choses qui doivent être enseignées à l’école”

La Covid-19 est une maladie mortelle qui s’est répandue presque partout dans le monde et a tué des millions de personnes.

Personnellement, j’ai été touché par la fermeture des mosquées, car en tant que musulmane, c’est où nous offrons nos prières. Bien sûr, nous pouvons les offrir chez nous, mais c’est toujours mieux lorsque c’est un imam qui dirige les prières.

Cela a également affecté mon action sociale. Je fais partie des organisations d’autonomisation des filles de Sierra Leone  Girls Empowerment Sierra Leone (GESL) et de Women Everywhere can Lead (Nous pouvons agir). Ces deux organisations sont très émancipatrices et motivantes, car elles nous apprennent sur le leadership, le développement personnel, la technologie et bien d’autres choses encore. Nous apprenons également les unes des autres, mais toutes ces activités ont été mises en veilleuse à cause de cette distanciation sociale causée par la Covid-19.

Cela a aussi beaucoup affecté mes études, car je devrais être au troisième trimestre et me préparer à passer mes examens promotionnels WASSCE, mais à cause de la Covid-19, toutes les écoles sont fermées. J’essaie d’étudier mes cours, mais il y a des choses qui doivent être enseignées à l’école avant que vous ne compreniez vraiment.

Pour ma part, bien que les autorités aient adopté de nombreuses mesures pour mettre fin à cette pandémie, qu’en sera-t-il de tout ce que nous avons perdu?

Texte traduit par Odile  E. Nsohol

Amis de la Fondation