Hanene Bessaklia. Algérie


10/06/2020

Hanene Bessaklia, Algérie, est ingénieur en hydraulique et titulaire d’un Master of Science en hydraulique. Elle appartient au réseau des anciens boursiers du programme Learn Africa, grâce auquel elle a effectué des recherches à l’ IHCantabria de l’Université de Cantabria.

La difficulté de combattre contre le virus COVID 19 c’est une crise de temps long dont on ne voit pas la fin

Hanene BessakliaJ’ai senti que ce virus est exceptionnel

Un jour calme comme tout le jour, dans la première semaine de janvier 2020, j’ai regardé les nouveautés sur le Youtube de mon mobile avant de dormir, j’ai vu un vidéo qui m’attiré,  une maladie inouïe apparait en Wuhan dans la Chine, elle se propage entre les gens de façon rapide par la touche, la tousse ou l’éternue, et que les symptômes n’apparait qu’après 14 jours sur le malade après avoir de possibilité de transmettre l’infection au gens qu’il contacte. Je sentais que la situation était grave et se développerait rapidement dans le monde. J’ai directement partagé cette information avec ma famille, mon mari ma dit que n’inquiète pas c’est loin de nous. Après 2 semaines, l’organisation mondiale de la santé a déclaré que cette maladie est une épidémie sérieuse  et il faut faire des préventions.

La détection du premier cas de coronavirus en Algérie

Le premier cas du Coronavirus est apparu le 25 Février en Algérie, puis à partir le 1er mars un foyer de contagion se forme dans la wilaya de Blida. Elle devient l’épicentre de l’épidémie du coronavirus en Algérie. Des cas de Covid-19 sont ensuite détectés, ce que mettre le pays en état d’alerte et que les autorités algériennes ont pris des mesures rapides pour lutter efficacement contre cette pandémie qui frappe de plein fouet toute l’humanité, Afin d’empêcher la propagation rapide du virus.

Un ensemble de mesures a été annoncé pour éviter la contagion

Il y’a un certain nombre de mesures, je veux citer quelque point :

  • Les autorités algériennes avaient ordonné le 12 mars la fermeture des écoles des trois cycles d’enseignement, des universités et établissements de la formation professionnelle, jusqu’à ce jour. Les étudiants suivirent les cours en ligne depuis leur domicile. Une mesure de confinement partiel touche l’ensemble des wilayas du pays à l’exclusion de la wilaya de Blida (confinement total).
  • Une suspension de la prière du vendredi, des prières collectives et fermeture des mosquées.
  • La fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins avec éventualité d’autoriser des déplacements de personnes dans des cas exceptionnels.
  • La suspension immédiate de tous les vols de et vers l’Algérie, à l’exception des avions cargos ne transportant aucun voyageur ainsi que la fermeture immédiate de la navigation maritime, à l’exception des navires de charge transportant des marchandises et des biens.
  • Les personnels des institutions et administrations publiques ont été mis en congé spécial rémunéré
  • La suspension de tous types d’activités de transport de personnes allant des services aériens sur le réseau domestique au service de taxi collectif, à l’exception de l’activité de transport des personnels à la charge des employeurs.
  • Les autorités algériennes ont muni un don d’aide pour les citoyens qui ont été endommagés par le stop de leurs travails en raison de Coronavirus.

Malgré ces ensembles de mesures pour luter contre ce virus, le nombre de cas positifs ne cesse d’augmenter, en raison qu’il y a une partie de la population qui ne comprend pas la gravité de risques qu’elle fait courir à la population que ce soit en général, à eux-mêmes, aux autres, à ses enfants ou à ses parents. Ce qui obligé l’autorité de prendre d’autre mesures fortes comme l’obligation de porter les masques pour tous les citoyens sinon ils doivent paye un taxe.

Distribution par sexe de cas confirmés

D’après le site de wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_de_Covid-19_en_Alg%C3%A9rie), un diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe ont été faite au 15 mai 2020. Ce graphique dévoile le nombre de personnes infectées par le Covid-19 selon le sexe sur un total de 302 cas répertoriés en Algérie, 157 étaient des hommes (soit 51,9 %) et 145 des femmes (soit 48,1 %).

Figure : Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 15 mai 2020

Comment cette pandémie nous affectons notre pays et notre communauté?

La difficulté de combattre contre le virus COVID 19 c’est une crise de temps long dont on ne voit pas la fin. Personne ne peut prédire si celle-ci s’arrêtera dans une semaine, un mois ou trois. Personne ne peut donc prédire l’impact réel sur nos économies et nos communautés, d’autant que cette crise a une dimension internationale très marquée et que les réponses des pays sont très disparates. Dans l’intérêt général, plusieurs droit inhérents à la personne risquent d’être impactés en l’occurrence le droit de déplacement ou la liberté de mouvement, le droit au travail, le droit à l’éducation et le droit à la santé. Pour tout le monde, c’est une plongée dans l’inconnu.

Déconfinement graduel en Algérie

Le gouvernement a décidé de lever totalement le confinement pour quatre wilayas à partir du 30 mai 2020, et pourrait être élargie à d’autres wilayas pour peu que celles-ci s’astreignent au respect strict des mesures de prévention. les statistiques a indiqué qu’elle a été motivée par le constat de la stabilisation du nombre de nouveaux cas décompté à quinze (15) jours d’intervalle (11 mai et 26 mai 2020) et le taux de reproduction ou Ro qui est intérieur à 1 (Ro <1) dans ces quatre wilayas sachant qu’en situation de forte contagion, ce taux de reproduction est supérieur à 3 (Ro >3).

Avec le maintien du confinement partiel de 17h00 à 07h00 dans 16 wilayas pour une durée supplémentaire de quinze (15) jours, et de 19h à 07h00 pour le reste des Wilayas du pays et pour la même période supplémentaire (15 jours) toujours à partir de la date du 30 mai.

Mon opinion concernant le virus COVID 19

Je suis toujours inquiété concernant mon petit famille (mon mari, mon petit bébé), mes parents qui habite loin de moi plus de 1000 km, surtout maman qui a des maladies chroniques, mes frères et mes sœurs. Malgré ça je suis toujours resté optimiste et forte pour passer cette étape critique et pour que prendre soin de ma famille afin de lutter contre cette pandémie.

Amis de la Fondation