Des femmes qui brisent les codes. Nana Oye Bampoe Addo, avocate de droits humains et activiste


09/05/2022

Les 19 et 20 mai prochains, une centaine de femmes leaders de l’Afrique, de l’Amérique latine et de l’Europe célèbreront à Madrid une grande rencontre intitulée « Les ponts des femmes. Propositions du sud pour un changement global » À cette occasion, elles débâteront sur les principaux thèmes qui préoccupent la planète. L’objectif est en effet d’écouter ces femmes afin de les prendre en compte. Pour ce faire, elles élaboreront un document avec des propositions ; document qui sera par la suite présenté à la communauté internationale.

Dans cette section, nous vous présentons certains de ces leaders. Ce sont toutes des femmes qui vont vous impressionner. Nous avons dû faire un choix et nous nous sommes basées sur celles qui seront les coordinatrices des divers groupes de travail. Vous trouverez également la biographie de toutes les participantes sur cette page web.

NANA OYE BAMPOE ADDO


Nana Oye Bampoe Addo est une forte défenseuse des droits humains au Ghana. Elle parait avoir une sensibilité spéciale pour détecter les injustices qui souffrent les personnes les plus vulnérables. Elle a donc dédié sa vie à lutter pour les droits des femmes, des enfants, des personnes LGBTI, des plus pauvres et de tout abus ou discrimination.

Elle travaille comme avocate et a été ministre du Genre, Enfance et Protection Sociale entre 2013 et 2017. Pendant ce temps, beaucoup de politiques de protection sociale se sont développées. Elle a dû faire face à l’opposition de ceux qui ne partageaient pas avec elle ses progrès législatifs pour donner aux personnes homosexuelles les mêmes droits que le reste des citoyens.

Avec une longue liste d’engagements et responsabilités, elle a dirigé le Centre de Défense des Droits Humains, a conseillé l’Association Internationale sur les Droits Reproductifs, a fait partie du Comité Directif de l’Association Internationale sur l’Avortement, de la Réseau internationale de défenseurs de la liberté d’information, du Secrétariat de la Fédération internationale des femmes avocates, a travaillé comme rédactrice du rapport sur le Ghana de la NEPAD… Il est presque impossible d’en inclure toutes. Il faut souligner aussi ses campagnes pour effectuer des recherches sur les violations des droits humains dans son pays.

Nana Oye croit fermement en l’incorporation des femmes dans tous les domaines de la société et notamment en politique, d’où elles peuvent exercer une influence.

Dernièrement, elle a dénoncé une augmentation de viols et d’agressions sexuelles contre les femmes au Ghana, comme le lynchage d’une femme accusée de sorcellerie, et a demandé une enquête sur l’adoption d’enfants.

Nana Oye Bampoe Addo estime que la pandémie a fait reculer bon nombre des progrès réalisés en matière de mariage des enfants et de violence domestique.

Son travail a signifié de nombreuses récompenses et reconnaissances.

Avec Charity Kaluki est coordinatrice du group de travail Politiques sociales et bien publics. 

 

Rebeca M. González, traductora en prácticas de la Universidad de Alcalá

#SouthWomenBrindges

Pont des Femmes

Amis de la Fondation