Aujourd’hui et toujours, disons non aux Mutilations Génitales Féminines

Nouvelles

Aujourd’hui et toujours, disons non aux Mutilations Génitales Féminines

Madrid, vendredi 5 février 2016. La Fondation Mujeres por África se joint à la Journée Internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines (MGF). Le thème choisi par les Nations Unies pour 2016 est « Réaliser les nouveaux objectifs de développement durable en éliminant les mutilations génitales féminines d’ici à 2030 »*.

La MGF, outre violer les droits humains des filles et des femmes, représente une grave menace pour la santé sexuelle, reproductive et mentale. Elle est la cause d’hémorragies, de l’apparition de kyste, d’infections graves, d’infertilité ainsi que de complications lors de l’accouchement et un risque plus élevé de décès de nouveaux-nés. Il est aussi la cause de l’augmentation de l’abandon scolaire et des mariages forcés.

Même s’il n’existe aucun texte religieux (ni musulman, ni chrétien, ni animiste) qui soutienne ces pratiques, ceux qui les réalisent croient qu’ils existent. Ceci relève de fausses croyances et traditions qui glorifient la pureté et la virginité des femmes.

Malgré les efforts réalisés par les institutions nationales, régionales et internationales et les nombreuses mesures adoptées ces dernière années pour l’éliminer, cette pratique est toujours en vigueur dans 28 pays d’Afrique et dans quelques autres continents. Bien qu’on constate une diminution au niveau mondial, certains pays comme le Mali ou le Burkina Faso ont enregistré une certaine progression.

On estime que dans le monde il existe entre 100 et 140 millions de femmes et de filles qui ont été mutilées et que, chaque année, de surcroît, trois millions de filles courent le risque de l’être.

À l’occasion de la Journée Internationale contre les Mutilations Génitales Féminines, ainsi que pendant tout le reste de l’année, unissons nos voix pour manifester une Tolérance Zéro à l’égard de cette pratique et forçons de nouveaux pays à promulguer des normes et des lois l’interdisant et protégeant les filles et les femmes de toute menace qui vulnère leurs droits. #EndFGM

*Les 17 Objectifs de Développement Durable visent à transformer notre monde au cours des quinze prochaines années. Ils poursuivent les efforts menés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement, de 2000, qui ont amélioré la vie de millions dindividus à travers le monde.

http://www.un.org/fr/events/femalegenitalmutilationday/

 

 

Les dernières nouvelles

Amigos FR

Amis de la Fondation

Nous voulons être 1 million